Jeudi 28 janvier 4 28 /01 /Jan 20:54

L’Appareil génital Masculin

Anatomie

- L’appareil génital masculin comprend :

Les gonades => lieu de formation des gamètes :

¤ 2 testicules produisent des spermatozoïdes

Les voies génitales (=> conduits) :

¤ épididymes

¤ canaux déférents ou spermiducte

¤ urètre

Les glandes annexes :

¤ vésicules séminales

¤ prostate

¤ glande de Cowper

L’organe génital externe :

¤ pénis ou verge

Les testicules

-  Ce sont des glandes situées dans le scrotum ou bourses.

- Un testicule pèse 20 g, il mesure 3 à 5 cm de long et 2,5 cm d’épaisseur

- Le testicule est enveloppé dans un diverticule du péritoine appelé la vaginale

- Le développement des testicules commence dans la cavité abdominale près des reins. Les testicules migrent ensuite vers le 3ème mois de la vie fœtale vers le scrotum avec eux, une partie du péritoine. L’homme est une espèce exorchide.

- Le testicule ne fonctionne que si la température est voisine de 35°C.

- Chaque testicule est divisé en lobules spermatiques dans lesquels on trouve des canaux : 3 à 4 tubes séminifères

[ 1 km de tubes par testicule]

- Chaque tube séminifère présente deux catégories de cellules :

les cellules de la lignée germinale =  formation des spermatozoïdes

les cellules de Sertoli = cellules nourricières des cellules germinales.

- Entre les tubes séminifères, on trouve des îlots très vascularisés de cellules interstitielles = cellules de Leydig qui constituent la partie endocrine des testicules responsables de la fabrication de la testostérone.

Les voies génitales conduisant le sperme vers le milieu extérieur

- A leur extrémité les tubes séminifères s’anastomosent en un réseau complexe de canaux = le reste testis.

- De ce réseau partent les canaux efférentsqui sortent des testicules et se jettent dans un très long canal (6m) mais très pelotonné 

Ce canal constitue l’épididyme organe coiffant le testicule. C’est là que sont stockés les spermatozoïdes. Pendant leur séjour à ce niveau, ils deviennent mobiles, atteignent leur maturité et développent un grand pouvoir fertilisant. Leur traversée peut durer jusqu’à 20 jours.

- A la suite, on trouve le canal déférent(40cm). Dans sa portion terminale chaque canal se dilate en une ampoule (ampoule du déférent) où s’accumule les spermatozoïdes entre deux éjaculations.

- Ils se jettent ensuite dans l’urètre sous la vessie. Ce canal s’engage ensuite dans le pénis et s’ouvre à son extrémité par le méat urétral. Ce canal a donc une double fonction chez l’homme : conduit urinaire + conduit génital

3. Les glandes annexes participant à la formation du sperme

 

- Le sperme = 10 % spermatozoïde +  90% production des glandes annexes

- 1 éjaculat =  3,5 ± 1,5 mL de sperme soit contenant entre 50 et 300 millions de spermatozoïdes. Ces critères sont importants lors d’une étude de recherche de stérilité masculine !

 

La prostate : [4 cm de diamètre, 20 g]

Cette glande englobe le canal de l’urètre et le canal éjaculateur.

Elle élabore le liquide prostatique [soit 20% du sperme]

 

Les vésicules séminales [5 cm de long, 1,5 cm de large]

Ces glandes sont des évaginations des canaux déférents. Elles sont essentielles pour qu’il y ait fécondation.

Elles sécrètent  (60 % du volume du sperme) le liquide séminale

 

Les glandes de Cowper ou glandes bulbo-urétrales :

Ces glandes déversent un produit lubrifiant au niveau de l’urètre spongieux. Elles sécrètent une substance qui neutralise l’acidité des voies uro-génitales (traces d’urine)

 

4. Le pénis ou verge

¤ Le pénis est l’organe de la copulation (rapprochement intime des organes sexuels mâle et femelle destiné à permettre l’introduction des spermatozoïdes dans les organes génitaux femelles).

 Il est constitué de tissus érectiles. Il y a deux parties :

le corps spongieux (contenant l’urètre)

 le corps caverneux (x2 = 1 droit + 1 gauche)

Le pénis se termine par un renflement = le gland recouvert par une petite peau = le prépuce

 L’érection (gonflement et durcissement du pénis) ainsi que l’éjaculation (émission du sperme) sont des actes réflexes.

Par jerome harlé - Publié dans : 10_La reproduction
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés